Les clodoaldiens ont du talent !

Commerce 29/04/2021

Pour la deuxième année, la Ville a remis le Label Saint-Cloud à des artisans, créateurs, commerçants, un entrepreneur et un artiste clodoaldiens.

Avec le service Commerce, la Ville a souhaité mettre en avant la créativité et les savoir-faire des commerçants, artisans, entrepreneurs, artistes et créateurs clodoaldiens en créant en 2019 le Label Saint-Cloud.

Forte du succès de sa première édition avec ses seize premiers labélisés, la Ville a souhaité reconduire cette opération et donner leur chance à de nouveaux candidats. Suite à un appel à candidature, le service Commerce et artisanat a reçu plusieurs dossiers cette année.

Après une première sélection, les candidats ont été entendus par un jury composé de différentes personnalités dont une ancienne labélisée. Début mars, huit d’entre eux ont été sélectionnés selon divers critères : rayonnement à Saint-Cloud, conception, fabrication et/ou, création ayant un lien avec la ville, originalité, qualité, fabrication écoresponsable et lieu d’activité ou d’immatriculation à Saint- Cloud.

Le savoir-faire à la clodoaldienne

« Saint-Cloud est une ville riche de savoir-faire et d’innovations. Un nombre important d’entrepreneurs, d’artistes et d’artisans- créateurs créent et développent de nouvelles activités dans des domaines très variés, explique Françoise Askinazi, adjointe au maire déléguée au Développement économique, au commerce et à l’artisanat. Avec ce label, la Ville a pour objectif de mettre en avant le dynamisme et la créativité de ces Clodoaldiens tout en promouvant le caractère local et l'excellence de leur production. »

Pour cette nouvelle édition, certains critères ont été revus et d’autres ajoutés comme la promotion de Saint-Cloud et la dimension éco-responsable.

Le mot d’ordre : soutenir !

« Nous avons à coeur de faire connaître et valoriser ceux qui font de Saint-Cloud une ville créative et dynamique, poursuit l’élue. Nous tenons également à aider et à soutenir l’ensemble des commerces de la ville. Avec la crise sanitaire, certains commerces ont été en grande difficulté et la Ville leur a apporté autant que possible son soutien actif et est restée à leur écoute. En février et mars derniers nous avons donné l’opportunité à plusieurs restaurateurs de la ville de proposer des plats à emporter aux clients du marché de Stella Matutina, puis à quelques commerçants de prêt-à-porter de venir y vendre leurs collections. Prochainement, la culture s’invitera au marché de Stella. En effet, le samedi 8 mai, en partenariat avec les 3 Pierrots, des souffleurs de poèmes viendront offrir un joli moment de poésie aux visiteurs. Puis le samedi 22 mai, le jazz band de l’ECLA viendra animer le marché. Bonne humeur garantie ! Enfin les samedi 29 et dimanche 30 mai, nous célébrerons la fête des mères avec vous sur les marchés de Stella et des Milons. »

Découvrez les commerçants, artisans-créateurs, artiste ou entrepreneur labelisés pour trois ans !

Benoit-Drouault.jpg

Benoît Drouault, ébéniste

Après une solide formation dans un atelier du Faubourg Saint-Antoine, Benoît Drouault lance son activité en 2008, pour s’installer avenue du Maréchal-Foch en 2012. L’ébéniste travaille avec les artisans d’art de la ville : tapissiers, selliers, restaurateurs de tableaux ou encadreurs, ainsi qu’avec le commissaire-priseur Guillaume Le Floc'h et des artistes clodoaldiens.

« Je travaille avec un savoir-faire et des techniques qui datent du XVIIIe siècle (marqueterie, vernis au tampon). Nous prenons soin de garder certaines blessures du temps et les défauts qui font le charme d’une pièce ancienne. C’est un long travail : de six à huit heures pour un siège, 20 heures pour un bureau et de 30 à 80 heures pour une commode ou un secrétaire ! » souligne Benoît Drouault.

En plus de la restauration, l’artisan fabrique aussi des meubles sur mesure, et propose des créations exclusives de mobilier.

Renseignements au 06 63 31 99 88.
Ouvert du lundi au vendredi de 9 h à 19 h et le samedi sur rendez-vous.
126, avenue du Maréchal-Foch.

Audray Roy-Camille, Les Naturistes

Audray Roy-Camille est scénographe végétale et fondatrice de la société Les Naturistes. Cette paysagiste de formation est spécialisée dans la scénographie et la décoration végétale.

« J’interviens surtout auprès de professionnels qui souhaitent végétaliser leur intérieur, leur devanture, en proposant une conception végétale, explique l’entrepreneuse. Il peut s’agir d’un restaurant, d’une société immobilière, d’une boulangerie, d’un institut de beauté… c’est très varié. »

Ses réalisations vont de la simple composition florale à un décor complet pour une boutique ou un événement avec des plantes naturelles, en pot ou séchées, des plantes artificielles, plutôt traditionnelles ou tropicales… tout est possible ! Les créations sont permanentes, destinées à une décoration dans la durée, mais Les Naturistes proposent également des installations plus éphémères.

Renseignements à contact@lesnaturistes.fr, sur www.lesnaturistes.fr et Instagram @les_naturistes

Roy Camille

Laure-Richer

Laure Richer, Atelier Bloomfield

Laure Richer conçoit et fabrique des bijoux originaux et précieux dans son atelier à Saint-Cloud. « J’ai créé en 2020 la marque Atelier Bloomfield, du dessin au bijou car je réalise mes pièces de l’esquisse au bijou fini. Fabriquer en pièces uniques ou petites séries me permet de proposer des pièces exclusives que je souhaite durables et intemporelles. Pour leur conception, je combine les techniques artisanales traditionnelles et modernes », précise la créatrice. À découvrir : les intemporels (collection permanente), les confidentiels (sur commande) ou encore les éphémères (pièces uniques / séries limitées). Laure Richer accompagne également ses clients dans la création de bijoux sur-mesure et modernise ou transforme les bijoux anciens pour leur donner une seconde vie.

Renseignements au 07 49 04 74 94, à contact@atelier-bloomfield.com ou sur www.atelier-bloomfield.com

Isabelle Pierard, Soulyé

Après 25 ans passés dans le secteur de la communication événementielle auprès de grandes sociétés, Isabelle Pierard a lancé sa marque éthique et engagée de chaussures pour femmes en 2019. « J’avais la volonté d’évoluer dans un environnement de travail plus proche des valeurs que je porte, c’est-àdire du respect de l’environnement et du bienêtre animal, explique Isabelle Pierard. J’ai alors pris la décision de créer Soulyé, une marque de chaussures éthique. » En réalisant la traçabilité de matières durables, elle découvre que de nouvelles alternatives au cuir animal sont en pleine expansion comme l'Apple Skin, ou le Pinatex. Isabelle Pierard s’appuie sur un atelier parisien possédant les savoir-faire techniques pour créer les chaussures à la main. Sa nouvelle collection printemps-été 2021 ainsi que les modèles iconiques sont disponibles sur l’e-shop de la marque et dans quelques points de vente éphémères.

Renseignements à contact@soulye.fr, sur www.soulye.fr et sur Instagram @maison_soulye

Isabelle Pierard

Solenne

Solène Halna du Fretay, artisan tapissier

Solène Halna du Fretay, biologiste de formation, a également travaillé de nombreuses années comme consultante dans le domaine médical. C’est en suivant des cours de tapisserie à l’Ecla qu’elle s’est prise de passion pour la restauration. Après une formation de tapissier à l’Institut National de Formation et d’Application, elle ouvre son atelier à Saint-Cloud en 2019. « La découverte de la tapisserie a été pour moi une véritable révélation, explique-t-elle Je n’ai pas hésité une seconde à me lancer dans cette nouvelle aventure. J’adore récupérer des carcasses de vieux fauteuils et leur donner une deuxième vie. Je travaille avec des méthodes traditionnelles mais également contemporaines. Je restaure tous les sièges : chaises, fauteuils, canapés, et confectionne également des coussins et des rideaux. » Au-delà du simple travail de restauration, Solène Halna du Fretay est à l’écoute de ses clients et leur apporte ses conseils précieux. La tapissière vous reçoit sur rendez-vous dans son atelier et se déplace à domicile.

Renseignements au 06 72 62 45 54 ou à solenetapissier@gmail.com et sur Instagram et Facebook @solenetapissier

Martine Bruel-Vacher, artiste-peintre

Martine Bruel-Vacher, artiste diplômée des Beaux-Arts a travaillé dans une agence de publicité, puis en tant que directrice artistique de sa propre entreprise. La peinture a toujours fait partie intégrante de sa vie puisqu’elle est issue d’une famille d’artistes. Installée depuis 20 ans à Saint-Cloud, Martine Bruel-Vacher a participé à plusieurs éditions des Portes ouvertes des ateliers d’artistes organisées par le Pôle Culture. « Spécialisée dans la peinture gestuelle abstraite, j’affectionne également le pastel gras, confie l’artiste. Inspirée par les magnifiques statues et allées du Domaine national, et grande amoureuse de la peinture, je crée, à partir de photos, des oeuvres en grand format résultats d’un travail mixte de collage et de peinture qui se vendent jusqu’aux États- Unis ! » C’est pour mettre en lumière ce travail que la Ville lui a décerné le Label 2021.

Renseignements au 06 14 82 42 77.

Martine Bruel Vacher

Parfum-Pont-des-Arts

Géraldine et Bernard Siouffi, maison de parfums Pont des Arts

Géraldine et Bernard Siouffi ont créé leur marque dans la tradition de la haute parfumerie française, commercialisée depuis 2017, rassemblant autour d’eux près de 50 experts français reconnus partageant leur exigence de qualité et d’élégance : parfumeurs créateurs, verriers, sérigraphistes, designers graphiques et industriels, concepteurs digitaux, photographes, façonniers, souvent artisans d’art et Entreprises du Patrimoine Vivant… pour proposer à leurs clients des produits d’exception. « Choisir un parfum Pont des Arts, c’est faire le pari de l’originalité, c’est choisir un produit d’excellence, qui valorise autant celui qui le porte que celui qui l’offre. C’est aussi partager les vraies valeurs de l’élégance française, du charme discret et exclusif des parfums rares, dans les tendances des parfums d’aujourd’hui, mais aussi celles de demain… » confient les deux créateurs.

Renseignements sur www.pontdesartsparis.fr

Nathalie des Isnards, madamePee

Après avoir exercé en tant que commerciale puis responsable Marketing et DRH dans des PME technologiques et des grands groupes industriels, la Clodoaldienne Nathalie des Isnards fonde madamePee en 2018. Ce concept d’urinoires sans contact, intime et écologique pour femmes, était notamment présent à Saint-Cloud lors du Cross du Figaro EY en décembre 2019, mais également lors du Hellfest ou encore des Solidays. « L’idée m’est venue après avoir passé, comme de nombreuses femmes, de longues minutes aux toilettes lors d’un concert ! raconte Nathalie des Isnards. En effet, aller aux toilettes à l’extérieur de chez soi quand on est une femme peut parfois être un vrai casse-tête ! Je me suis dit que les femmes devraient pouvoir, comme les hommes, uriner rapidement, en toute sécurité et sans compromettre leur hygiène. » MadamePee s’est imposée en peu de temps sur le marché et poursuit son développement en France et à l’international.

Renseignements sur madamepee.com

 Nathalie-des-Isnards

 

Toute l'actualité