Actualités Flux RSS RSS

Image de CONCERTATION RYTHMES SCOLAIRES

Evenement CONCERTATION RYTHMES SCOLAIRES

La Ville a ainsi souhaité mettre en place une concertation afin de laisser le choix aux familles entre différents scénarios présentés à la communauté éducative lors d’une réunion publique le 15 novembre dernier.

« La majorité municipale a souhaité, suite à ma proposition, qu’une concertation soit organisée auprès des familles afin de recueillir leurs souhaits, explique Brigitte Pinauldt, maire-adjoint en charge de la Petite enfance, de l’éducation et de la jeunesse. Après la diffusion d’un questionnaire, nous ferons un retour aux familles lors d’une restitution au mois de janvier puis nous transmettrons l’avis de la Ville au Directeur académique des services de l’Éducation nationale (DASEN). »
 

> Maintenir la semaine scolaire de 4,5 jours (scénario 1)
• Places illimitées pour tous les temps d’accueil.
• Forfait détente couvrant l’accueil de 15 h 45 à 16 h 30 et le mercredi de 11 h 30 à 12 h 30 compris.
• Signature d’un projet éducatif de territoire permettant un financement de 50 € par élève, un allégement des taux d’encadrement notamment pendant le temps détente et la possibilité de tenir compte des « intervenants ateliers » comme personnels diplômés.
 

> Revenir à la semaine scolaire de 4 jours en septembre 2018 (scénario 2)
• Retour de la sortie scolaire du soir à 16 h 30.
• Les enfants de maternelle seront accueillis par des animateurs jusqu’à 18 h 30.
• Les enfants d’élémentaire seront encadrés par des enseignants, salariés par la Ville, assurant notamment l’étude jusqu’à 18 h 30.
• Changement de statut du mercredi : il devient un temps extrascolaire. Nombre de places limité lié au taux d’encadrement. Les enfants sont accueillis en ALSH (accueil de loisirs sans hébergement).

 

> Refondre l’organisation du temps scolaire (journée, semaine, année) en septembre 2019 (scénario 3)
• Le calendrier des vacances scolaires 2019-2020 n’est pas arrêté et le Ministre de l’Éducation nationale annonce une refonte de ce calendrier pour mieux tenir compte des besoins des enfants.
• La Ville pourrait se saisir de cette opportunité pour repenser le temps de l’enfant dans sa globalité : journée, semaine, année scolaire.
• Ce projet pourrait être présenté au DASEN pour que Saint-Cloud soit ville pilote à compter de la rentrée 2019.

 

La France s’est alignée sur les écoles des pays européens qui travaillent en majorité cinq jours d’affilée, certaines fonctionnent sur quatre jours et demi avec le mercredi matin travaillé.

À l’échelle de l’Union européenne, la France est le pays où les écoliers suivent le plus grand nombre d’heures de cours annuelles, ont les journées de travail les plus chargées à l’école élémentaire et les semaines les plus courtes… Le tout s’articule sur un nombre de semaines lui-même plus restreint - 36 semaines contre 37 à 40 dans les autres pays de l’Union européenne.

Bouton pour accéder à l'espace famille