Actualités Flux RSS RSS

Evenement TENDRE PORCELAINE

Vase-urne (couvercle manquant) broderies à la Berain en camaïeu bleu. Porcelaine tendre, manufacture de Saint-Cloud, vers 1696-1710, marque en bleu « au soleil »Ces pièces de porcelaine ont orné, il fut un temps, les tables et les intérieurs de l’aristocratie française. Plus confidentielle et quelque peu passée dans l’ombre de sa prestigieuse (et toujours active) voisine de Sèvres, la manufacture de Saint-Cloud fait l’objet d’une exposition au musée des Avelines, à partir du 17 novembre et jusqu’au 19 mars 2017.

Installée dès 1666 sur les bords de Seine, à proximité du pont de Saint-Cloud et du château de Monsieur, la manufacture de Saint-Cloud est considérée comme la première manufacture de porcelaine tendre de France. Outre sa production de faïences, elle a mené de délicates expérimentations pour mettre au point, dans le plus grand secret, la recette d’une pâte translucide, imitant les plus belles porcelaines d’Extrême-Orient. Cette pâte, onctueuse et de couleur ivoire, se composait d’une fritte au dosage savant pour compenser l’absence de kaolin. Elle prendra le nom de porcelaine tendre. « Des années 1690 à 1766, date à laquelle les fours ont définitivement cessé, la manufacture va produire quantité de pièces de porcelaine d’une qualité rare, explique Emmanuelle Le Bail, directrice du musée. Ces pièces vont s’inspirer des modèles chinois et japonais très réputés, tout en présentant un langage et des formes propres, en résonance avec les goûts de leur époque. Elles vont se décliner en camaïeu de bleu, en blanc mais aussi en polychromie. »

Une production de courte durée (moins de 100 ans) mais néanmoins exceptionnelle, qui donna naissance à des pièces de forme délicate témoignant de tout un art de vivre, propres aux règnes de Louis XIV et de Louis XV.

« Cette grande exposition rappelle le rôle majeur de la manufacThéière en blanc, décor à la fleur de prunus en relief Porcelaine tendre, manufacture de Saint-Cloud, vers 1720-1740ture clodoaldienne dans le développement et le rayonnement de la porcelaine tendre, qui reçut en son temps la protection de Monsieur et du Régent, poursuit Emmanuelle Le Bail. Pour nous, c’est aussi l’occasion de valoriser notre fonds en mettant en regard des pièces de porcelaine clodoaldienne issues d’autres collections publiques : le musée des Arts décoratifs de Paris, La Cité de la céramique – Sèvres et Limoges, le musée du domaine départemental de Sceaux, le musée de la céramique de Rouen ou encore le château-musée de Saumur ! »

 

Quelques pièces rares, provenant de collections privées françaises et anglaises, viennent étoffer la présentation. Tout en délicatesse… et tendresse ! Riche de 200 pièces, l’exposition met en lumière le raffinement et la variété de la production clodoaldienne, destinée à l’époque à une clientèle fortunée. Elle s’attache tout particulièrement à mettre en valeur les formes et usages des pièces créées, en évoquant par îlots l’art de la table, les boissons chaudes, la toilette mais aussi l’art du décor. « La visite s’attache, dans un premier temps, à replacer la manufacture de Saint-Cloud dans son contexte historique et technique, de l’influence des modèles asiatiques et de la faïence de Delft aux essais concomitants de la porcelaine tendre à Rouen. »

Dans un deuxième espace, l’exposition s’attarde sur les formes et les usages de la porcelaine de Saint-Cloud. Elle réunit dans une même série les différentes expressions d’un objet selon la grandeur et le décor. Pots à fard, boîtes à savon, crachoirs, mais aussi accessoires de costume et de parure comme les pommes de cannes pour évoquer la toilette. Puis manches de couverts, boîtes à épices, sucriers à poudre et autres pots à oille pour l’art de la table, tasses trembleuses et théières pour les boissons chaudes. Et pour finir le parcours en beauté, place à la décoration avec des pots-pourris, vases de garniture et de la sculpture. « Il s’agit d’un vrai voyage autour de l’art de vivre au XVIIIe siècle ! »

Raffinement et élégance intemporelle n’attendent que vous aux Avelines !

Renseignements auprès du musée des Avelines au 01 46 02 67 18 ou sur www.musee-saintcloud.fr 60, rue Gounod.

Bouton pour accéder à l'espace famille