Aller au contenu principal

Santé & hygiène

Santé et prévention

Les défibrillateurs en ville

Chaque année, l’arrêt cardiaque soudain est responsable de près de 50 000 décès en France. Enjeu vital majeur, la réanimation cardio-pulmonaire (massage cardiaque) compte pour au moins 50 % dans les chances de survie de la victime. Lutter contre la mort subite de l'adulte fait partie des missions de service et santé publics au niveau municipal. Saint-Cloud est dotée de 14 défibrillateurs automatiques nommés DAE. Ils sont répartis sur toute la ville dans les équipements publics sportifs, culturels et de loisirs les plus fréquentés.

La lutte contre l'insalubrité et le saturnisme

Le service Hygiène et sécurité de la ville peut être contacté à propos :

  • de salubrité,
  • de règles d'habitabilité,
  • de péril d'immeuble,
  • d'interdiction d'habiter dans les locaux d'habitation.

Il veille à l'application du règlement sanitaire départemental des Hauts-de-Seine (RSD 92), examine et instruit les plaintes, et participe à la résorption des logements indignes avec la direction générale de la santé et le pôle national de lutte contre l'habitat indigne.

Les dangers du monoxyde de carbone

L’Île-de-France est la région la plus touchée par les intoxications au monoxyde de carbone. Le monoxyde de carbone est un gaz incolore, inodore et non irritant : il est donc indétectable par l’homme. Sa présence résulte d’une mauvaise combustion d’un appareil fonctionnant au gaz, au bois, au charbon, à l’essence, au fioul ou encore à l’éthanol (chaudières, chauffe-eau, chauffages d’appoint, etc.)

Renseignements sur www.ars.iledefrance.sante.fr

L'animal en ville

La Ville intervient et organise sur le domaine public, le ramassage ou la capture des animaux errants ou blessés. Si vous constatez cette situation, merci de contacter l'accueil de la Direction des services techniques de la Ville au 01 47 71 54 26. 

Si vous avez perdu votre animal de compagnie, vous pouvez appeler la fourrière de Gennevilliers, où sont amenés les animaux errants au 01 47 98 82 64.
SA SACPA - 30, avenue du Général-de-Gaulle - 92230 Gennevilliers.

[ RAPPEL ]
Rappel sur l'interdiction de nourrir les animaux errants.
Extrait du règlement sanitaire départemental des Hauts-de-Seine :
Article 26 « Sans préjudice de l'application de la réglementation en vigueur, il est interdit d'élever 
et d'entretenir dans l'intérieur des habitations, leurs dépendances et leurs abords, et de laisser 
stationner dans les locaux communs des animaux de toutes espèces dont le nombre ou 
le comportement ou l'état de santé pourraient porter atteinte à la sécurité ou la salubrité 
des habitations ou de leur voisinage. Il est de même interdit d'attirer systématiquement ou 
de façon habituelle des animaux, notamment les pigeons et les chats, quand cette pratique 
est une cause d'insalubrité ou de gêne pour le voisinage. »

Article 120 « Il est interdit de jeter ou déposer des graines ou nourriture en tous lieux publics 
pour y attirer les animaux errants, sauvages ou redevenus tels, notamment les chats ou 
les pigeons ; la même interdiction est applicable aux voies privées, cours ou autres parties 
d'un immeuble lorsque cette pratique risque de constituer une gêne pour le voisinage ou 
d'attirer les rongeurs. Toutes mesures doivent être prises si la pullulation de ces animaux 
est susceptible de causer une nuisance ou un risque de contamination de l'homme et 
des animaux par une maladie transmissible.»
Le moustique-tigre

Il existe un plan national anti-dissémination Chikungunya/Dengue dont le vecteur est l'Aedes albopictusle, communément appelé le moustique-tigre. Ce plan est actif du 1er mai au 30 novembre. Le département des Hauts-de-Seine est aujourd'hui en niveau 1 : Aedes Albopictus implanté et actif.

Il est important de mettre en œuvre des mesures simples pour éviter la prolifération de ces moustiques potentiellement vecteurs de maladies, notamment par les mesures suivantes :

Éviter le développement des larves de moustiques

  • Éliminer les endroits où l’eau peut stagner, à l’intérieur comme à l’extérieur : coupelles des pots de fleurs, pneus usagés, encombrants, vérifier le bon écoulement des eaux de pluie et des eaux usées des gouttières...
  • Penser à entretenir les sépultures dans les cimetières, lieux propices au développement des moustiques.
  • Couvrir les réservoirs d’eau : bidons d’eau, citernes, bassins avec un voile ou un simple tissu ainsi que les piscines hors d’usage.

Se protéger des piqûres

  • Porter des vêtements longs et protéger les pieds et chevilles,
  • Utiliser des répulsifs cutanés, ils contiennent un principe actif qui éloigne les insectes sans toutefois les tuer.

[ Signalement moustique-tigre ]
Le moustique-tigre est reconnaissable à ses rayures noires et blanches sur le corps et les pattes.

4 astuces pour reconnaître un moustique-tigre :

  • Il a deux ailes, une paire d’antennes longues et une trompe dans le prolongement de la tête
  • Il a des rayures noires et blanches (pas de jaune), sur le corps et les pattes
  • Il est très petit, environ 5 mm
  • Il est source de nuisance et pique le jour. Sa piqûre est douloureuse.

Il est important de respecter les mesures de prévention et signaler la présence de moustique-tigre sur le site pilote de cette opération ici.

L'hygiène

Cantine scolaireLe service Hygiène et sécurité de la Ville réalise une surveillance des commerces de bouche, des restaurants, des structures de petite enfance, des restaurants scolaires... Vous pouvez demander le contrôle d'un établissement, en adressant un signalement auprès de la mairie. Ces contrôles peuvent s'effectuer avec les services spécialisés de l'État.

Si vous êtes exploitant, vous pouvez contacter le service Hygiène et sécurité, afin d'obtenir des conseils sur la réglementation en vigueur et les démarches à effectuer.

L'eau

Saint-Cloud est alimentée par de l'eau souterraine pompée à Croissy-sur-Seine (78) et à Bougival (78). Le service Hygiène et sécurité de la Ville est l'interlocuteur du distributeur d'eau (SEOP) et de l'Agence régionale de santé d'Île-de-France qui organise les analyses d'eau.

Le bruit

En lien avec les services préfectoraux et sur demande écrite des administrés, le service Hygiène et sécurité de la Ville peut organiser si cela s'avère nécessaire, la prise de mesure d'intensité d'un bruit de voisinage ou d'activité, afin de vérifier le bon respect du Code de la santé publique.

Pour plus de renseignements :

Pour en savoir plus, rendez-vous à l'Observatoire du bruit en Île-de-France : www.bruitparif.fr

L'air

On parle beaucoup moins de la pollution de l'air intérieur que de la pollution de l'air en général. L'air intérieur est souvent moins sain que l'air extérieur, car viennent se rajouter à la pollution extérieure, les pollutions spécifiques de l'atmosphère des locaux : appareils de chauffage (avec dégagement de monoxyde de carbone), de production d'eau chaude, plantes et animaux, tabac, produits d'entretien, émanations de cuisine, produits de construction, d'ameublement et de bricolage...

[ À SAVOIR ]
Pour en savoir plus sur la qualité de l'air www.airparif.asso.fr  - www.air-interieur.org - www.prevention-maison.fr