Budget

La présentation du budget est un acte majeur dans le calendrier communal. En ajustant les dépenses nécessaires à la réalisation des projets en fonction des recettes attendues, le budget est l'expression financière de la politique de l'équipe municipale.

Le budget 2020 - Des investissements et une maîtrise de la fiscalité

 

Dossier budget

L’adoption du budget primitif par le Conseil municipal, le 19 décembre dernier, est l’acte essentiel de la vie de notre commune qui fixe les orientations de la municipalité. Comme les années précédentes, il est axé sur la qualité des services proposés aux Clodoaldiens, dans un contexte difficile marqué par une diminution des dotations de l’État et une augmentation possible des péréquations. Point sur le budget 2020.

Retrouvez le dossier complet consacré au budget 2020

Pas de hausse des impôts locaux

Pour la cinquième année consécutive, la majorité municipale a décidé de ne pas augmenter les impôts locaux.

  • Taxe foncière : 13,26 %
  • Taxe foncière non bâti : 14,22 %
  • Taxe d’habitation : 17,67 % (part communale : 11,05 % ; part départementale : 6,62 %)

Le projet de loi de finances pour 2020 prévoit la suppression de la taxe d'habitation pour les 20 % des ménages restant imposés de 2021 à 2023. En remplacement, les communes percevront l'actuelle part départementale de la taxe foncière et bénéficieront d'une compensation versée par l'État mais calculée à partir des montants de l'année 2017.

Ses subventions aux associations qui progressent et une dette qui diminue

Afin d'accompagner les 70 associations qui ont sollicité la Ville dans leur développement ou leurs projets, 2 757 032 € leur ont été attribués. Cette année, 37 000 euros supplémentaires ont été attribués dans le domaine de la culture et 40 000 euros dans le secteur de la solidarité.

Afin de faire face aux dépenses d’investissement, la Ville inscrit 6 561 000 € d’emprunt. L’inscription ne valant pas mobilisation, les emprunts seront contractés et tirés selon les besoins de financement.

En 2019, la Ville se désendette de plus 2 millions d’euros. L’encours de la dette au 1er janvier 2020 s’élèvera à 29 911 795,67 €, soit 971 € par habitant (moyenne des villes des Hauts-de-Seine : 1 422 € au 31 décembre 2018).

 

Le budget primitif 2020 prend en compte l’inscription d’acquisitions et de cessions foncières pour permettre la réalisation des projets d’aménagement de la ville :

LES ACQUISITIONS FONCIÈRES : 1 760 000 €

Les acquisitions 2020 : 420 000 €

  • Locaux du bureau de Poste (2, place Silly) (320 000 €)
  • Parking des Bureaux de la Colline (100 000 €)
  • Les acquisitions échelonnées : 1 340 000 €
  • Paiement de la sixième et dernière échéance de l’immeuble du 5, rue d’Orléans (575 000 €)
  • Paiement de la troisième et dernière échéance des terrains de la Source (765 000 €)

LES CESSIONS FONCIÈRES : 5 617 000 €

Les cessions 2020 : 4 775 000 €

  • Parcelles du parking Joffre cédées à la Société du Grand Paris (4 675 000 €)
  • Parking des Bureaux de la Colline (100 000 €)
  • Les cessions échelonnées : 842 000 €
  • Premier versement sur le bail emphytéotique du 38-40, boulevard de la République (834 000 €)
  • Dernier versement sur les pavillons Villa Jean Chieze (7 890 €)