Aller au contenu principal

Un patrimoine unique

L’histoire d’un nom

Saint-Cloud doit son nom à Clodoald, petit-fils de Clovis : menacé par ses oncles, Clodoald s'éloigne des querelles de pouvoir et s'installe à Novigentum, hameau de bûcherons et de pêcheurs où il édifie un "moustier" (monastère) dont il reste encore un mur. Le bourg prend le nom de « Sanctus Clodoaldus ». Dès lors, la ville sera souvent au cœur de l'Histoire : assassinat d'Henri III, construction du château par Philippe d'Orléans, frère de Louis XIV, coup d'état du 18 brumaire... Saint-Cloud témoigne d'un passé riche et prestigieux.

 

Du Côté de Saint-Cloud

La Ville de Saint-Cloud a édité Du côté de Saint-Cloud, Ville princière, royale et impériale, ouvrage aussi bien scientifique que livre d’art sur l’histoire et le patrimoine de notre ville.

Il est disponible à l’accueil du musée des Avelines ou sur commande à musee-avelines@saintcloud.fr

Le label Ville Impériale

Ville Imperiale

En octobre 2011, la municipalité a adhéré à la marque "Ville Impériale", créée conjointement par les Villes de Saint-Cloud, Rueil-Malmaison, Compiègne et Fontainebleau. Le but de cette marque est de valoriser, d’un point de vue touristique et culturel, l‘héritage napoléonien lié au Premier et au Second Empire.

Il faut dire qu’à Saint-Cloud cet héritage est très présent : avec l’église Saint-Clodoald érigée sous le Second empire par l’architecte Delarue, la maison du célèbre compositeur Charles Gounod datant du XIXe siècle, et bien sûr, le Domaine national, témoin d’une époque où le château de Saint-Cloud était un des lieux les plus en vue du pays.

C’est pourquoi, forte de sa richesse napoléonienne et impériale, Saint-Cloud a rejoint le club très fermé des « Villes impériales » et présente d’ailleurs dans les collections permanentes du musée des Avelines de nombreuses pièces de cette époque.

Pour plus d'informations sur www.ville-imperiale.com